top of page
Rechercher

Préparer sa première sortie au volant en solo

Pour un jeune conducteur ayant tout juste le permis, la première sortie en solitaire au volant peut être impressionnante. Pourtant, grâce à quelques éléments de préparation, il est facile de réduire le stress et de se donner confiance en vue de ce grand moment.


CONFIANCE ET DÉTENTE AU VOLANT

Un des points essentiels à se rappeler, pour une personne ayant fraîchement reçu le permis, est qu’elle n’est pas là par hasard. Avoir obtenu le précieux sésame dénote de capacités validées par un inspecteur, et donc de la capacité à conduire. Il faut donc combattre ce stress inhérent à la première sortie en solo, et se mettre dans des conditions idéales si possible. Mettre une musique que l’on aime peut aider, ou au contraire le silence total si l’on préfère être totalement attentionné sur la route. L’important est de se mettre dans de bonnes conditions mentales.

GARDER UNE CONCENTRATION À TOUTE ÉPREUVE

Se mettre dans des conditions optimales pour conduire inclut évidemment une concentration parfaite. En effet, lorsque l’on débute au volant, on n’a encore aucun automatisme, et il faut réfléchir à chaque action. Cela permet notamment d’anticiper les situations délicates, et de ne pas se retrouver en panique derrière le volant. Cela peut aussi être fatigant, et il sera alors préférable de débuter cette nouvelle expérience par un trajet court, qui permet de ne pas subir trop de fatigue. Et cela peut d’ailleurs être une bonne idée pour les premières semaines de conduite, le temps de s’habituer à l’effort que demande la conduite.


SURVEILLER SON ENVIRONNEMENT SANS CÉDER À LA PANIQUE

La concentration inclut évidemment d’être très ouvert à son environnement, car on partage la route avec d’autres usagers que sont les automobilistes, mais aussi les cyclistes et les piétons. Il est important d’être conscient de son environnement, mais sans non plus y prêter attention lorsqu’il s’avère stressant sans raison. Par exemple, dans le cas où une manœuvre prend du temps et qu’un autre automobiliste s’impatiente, il faut se concentrer sur sa propre action et non sur les réactions de l’autre personne. Et globalement, il faut éviter de se poser des questions inutiles. On en revient au premier point, qui est d’avoir confiance en soi, afin d’éviter de se payer trop de questions.


0 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Nos objets dans nos voitures

Avec l'arrivée de l'automne et de l'hiver, il est important de prendre soin de son véhicule, mais aussi des objets que nous y laissons. Certains objets sensibles au froid, comme les smartphones, peuve

Comments


bottom of page