top of page
Rechercher

Laver sa voiture sans eau, une bonne idée ou pas ?

Toutes les publicités vous diront la même chose : le lavage sans eau c’est écologique et les produits sont faciles à utiliser sur toutes les surfaces de votre véhicule.

Mais ce que l’on ne vous dira jamais c’est que le lavage sans eau n’est valable que sur une voiture quasiment « propre » et que le principe risque de créer des micro-rayures sur votre carrosserie. Alors, le lavage sans eau bonne ou mauvaise idée ?


Quels sont les avantages du lavage sans eau ?

Sans nul doute, des dizaines de litres d’eau d’économisés. En outre pas de rejets dans l’environnement d’une eau souillée par les produits chimiques à épurer. Les produits « sans eau » sont essentiellement biodégradables et sans solvants. Composés de polymères, de détergents, de lubrifiant et de lustrant, ils offrent une action tripartite à savoir nettoyer, éliminer les saletés et lustrer, et ce pour toutes les surfaces : carrosserie, vitres, chromes, jantes et plastiques. Par contre, les sprays ne sont pas tous élaborés à partir d’une base végétale du fait que certaines salissures particulièrement grasses ne peuvent être ôtées avec ce type de produits. C’est notamment le cas des jantes. Vous ferez en outre des économies d’énergie puisque vous n’avez plus besoin de nettoyeur haute pression ou de toute autre machine électrique pour laver votre voiture. En outre vous pouvez nettoyer votre véhicule « sans eau » absolument partout, même dans la rue.



Quels sont les inconvénients du lavage sans eau ?

Laver sa voiture sans eau, c’est long. Vous ne pouvez travailler que sur de petites surfaces à la fois. Et là où un nettoyage haute pression peut se faire en 10 minutes, le lavage sans eau peut demander deux bonnes heures, voire plus si vous êtes soigneux.

Si vous vous rendez dans un centre de lavage sans eau qui se chargera du travail pour vous, il faut compter environ de 1 h 20 à 1 h 45 pour une voiture peu sale. En fait la durée du « lavage » dépend de l’état de saleté de votre voiture mais aussi de sa taille. Nettoyer une petite citadine est plus rapide qu’un gros SUV ou un break, avec un coût variant de 34 à plus de 50 €. En outre, le « lavage » se fait sur rendez-vous, il vous faudra donc être patient. Certains centres spécialisés vous proposent de se déplacer jusque chez vous ou à votre bureau. Ce qui vous évitera une attente inutile. Si vous effectuez l’opération vous-même, le prix des produits sans eau peut se révéler prohibitif entre le liquide à pulvériser (entre 10 et 25 € le flacon de 250 ml selon la qualité des produits) et les lingettes que vous ne pourrez pas réutiliser. Les produits sèchent très vite sur la carrosserie et il est hors de question de les utiliser par de fortes chaleurs ou au soleil. Plus le véhicule est volumineux et/ou sale, plus vous utiliserez de lingettes microfibres. Si le véhicule est trop sale, couvert de boue, ou de sable en été suite aux vents remontant du Sahara, non seulement vous n’obtiendrez pas de bons résultats mais vous risquez de rayer votre carrosserie. Enfin, le lavage sans eau nécessite aussi beaucoup d’huile de coude. À un certain point d’encrassement de la carrosserie mieux vaut passer la voiture rapidement dans un centre de lavage au nettoyeur haute pression pour retirer le plus gros de la saleté. Cela vous évitera d’utiliser toute la boîte de microfibres et un flacon entier de produit.


8 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Nos objets dans nos voitures

Avec l'arrivée de l'automne et de l'hiver, il est important de prendre soin de son véhicule, mais aussi des objets que nous y laissons. Certains objets sensibles au froid, comme les smartphones, peuve

Comments


bottom of page